VDI et le casse tête des licences Microsoft

Bonjour,

J’ai décidé d’écrire ce petit article suite à plusieurs questions de mes clients concernant le même sujet :

Comment licencer les Windows 7 qui se trouvent virtualisés dans mon infrastructure VDI.

Si on jette un oeil sur le pdf que j’ai ajouté dans cette article cela semble très simple :

Pour se connecter à un Windows 7 virtuel, il faut une licence VDA (Virtual Desktop Access). Si le matériel que vous utilisez pour vous connecter sur votre desktop virtuel est couvert par la software assurance, la licence VDA est acquise, sinon on paye environ 100$ par matériel que vous utilisez pour vous connecter et par an.

Certes mais je me pose quand même certaines questions. Lorsque les éditeurs vous vantent les mérites de ces infrastructures le slogan est “Anytime, Anywhere, Any Device”. C’est sur any device que je vais m’attarder.

J’ai un desktop virtuel que j’accède depuis un thinclient qui se trouve sur mon bureau de mon entreprise, donc mon entreprise paye une licence VDA, bien. Je rentre le soir à la maison et je me connecte depuis mon PC personnel, autre device donc autre licence ?

Je souhaite monter mon entreprise afin de créer une offre cloud DaaS (desktop as a service). C’est à dire monter une infrastructure VDI et louer les Desktop Virtuels à mes clients. Comment se passe les licences VDA ?

Pour répondre à mes interrogations, j’ai donc envoyé un mail à Microsoft. Les réponses de microsoft en bleu :

  • “La licence VDA est attribué au device et non à l’utilisateur, ce qui veut dire que si je me connecte depuis le pc au bureau et depuis mon PC à la maison je dois payer 2 licences ?”

– Il faudra effectivement deux licences

  • “Si ma société me met à disposition un laptop, un desktop et un ipad et que je souhaite accéder à mon desktop virtuel depuis ces devices je dois payer 3 licences ?”

– Il faudra trois licences.

  • “Je souhaite mettre en place un cloud pour faire du DaaS, et offrir à mes clients l’accès à un poste de travail virtuel par le biais d’un abonnement mensuel. Que dois-je payer comme licence VDA ?”

On ne peut pas sous-louer les licences VDA acquise en Open Value ( Ceci est valable pour toutes les licences provenant d´un contrat Open )

  • “Je souhaite consolider les vm de plusieurs de mes clients pour ma solution Daas sur le même hardware, pour se faire je souhaite utiliser des licences SPLA. Est-ce possible ?”

La sous-location de solution Microsoft se fait uniquement via un programme SPLA ( https://partner.microsoft.com/40057328 ).

Et Microsoft d’ajouter en tête de mail :

Le mode de licensing pour les VDA est par machine (devise), il faudra donc une licence par poste qui utilise l´accès à distance des systèmes d´exploitations. La VDA peut être acquis soit en Open Value (abonnement) ou en prenant Windows 7 Pro avec une software assurance (VDA est un bénéfice de la SA)

Je ne comprends plus :

Pour sous louer des solutions Microsoft (donc mes licences VDA) il faut un programme SPLA et dans l’entête du mail on me dit que les licences VDA ne sont disponible que en Open ou avec une SA ????????

Pour résumer je pense que Microsoft a beaucoup de travail autour de son mode de licensing VDA, beaucoup d’incohérences qui peuvent freiner le déploiement de telle infrastructure.

Avis à ceux qui ont des projets VDI et à ceux qui montent des DaaS.

Si vous avez des avis, expériences faites avec ce mode de licensing, vos commentaires sont les bienvenues.

Christophe

 Licensing_Windows_for_Virtual_Desktops_Whitepaper

 Microsoft VDI and VDA FAQ v3 0

 

 

A propos de 

Solution Architect Chez Bechtle

MCSA Windows 2003, CCAA, CCEE, CCSP 2011, CCA Xendesktop 5 , CCI 2013, Citrix Partner Solution Advisor, CCIA

 
Christophe.beaugrand@bechtle.ch
T : +41(0) 76 373 13 05
 
  1. Dans le cadre d’un contrat SPLA, il est possible d’acheter des Windows 7 Enterprise. L’accès au desktop virtuel est donc réglé, à mon sens.

  2. Je ne suis pas sur que ce soit si simple. Le problème n’est pas les licences des windows 7 virtualisés, mais la licence d’accès, comme les CAL RDS dans un environnement XenApp.
    Le device qui se connecte au Windows 7 virtualisé doit etre sous SA ou si ce n’est pas un device Windows, acheter un licence VDA.
    J’ai ajouté le nouveau PDF de Microsoft sur ce sujet dans l’article.

  3. Bonjour Christophe,

    Je me trouve dans le même cas de figure que toi, et le mode de licencing Microsoft est une vraie usine à gaz dès que l’on parle de SPLA en mode VDI.

    En effet, j’ai des clents qui sont essentiellement équipés de MAC à qui je dois proposer du VDI sur mon infrastructure externalisée, je me vois mal leur dire qu’ils doivent acquérir une licence Microsoft sur leur poste MAC pour accéder à leur environnement ! A priori, Microsoft m’annonce qu’il faut 1 licence OEM par poste MAC (le sticker) sans avoir besoin d’installer le Windows en question. Mais si mon client souhaite remplacer certains de ses MAC d’ici quelques temps, il faudra qu’il rachète de nouvelles licences pour ses MAC !!

    Idem, j’ai des clients légers en mode PCoIP utilisant VmWare View qui ne requiert pas d’install de Windows sur ces postes, et pourtant il faudra vendre des licences Microsoft OEM pour chaque Thin !!

    Sans compter tous les users qui en plus de leur poste de travail pro, souhaite se connecter au VDI avec leur matos perso (IPAD, SMARTHONE, MAC, …).

    As-tu eu de nouvelles infos concernant le mode de licencing depuis ton post de 2012.

    Merci

    • Bonjour,

      Le seule chose nouvelles c’est que Microsoft à sortie un mode de licensing per user, des VDA par user, mais cela reste un abonnement et il faut passer à la caisse tous ls ans

Laisser un commentaire


NOTE - Vous pouvez utiliser les éléments et attributs HTML tags and attributes:
<a href="" title="" rel=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>